Répondre au commentaire

paquet

Non, ce ne serait pas intellectuellement rigoureux. Le pan-islamisme n'a jamais fonctionné, ce qui démontre bien que les mahométans ne forment pas un ensemble homogène, mais bien un agrégat de groupes, souvent rivaux d'ailleurs. Il faut bien voir qu'il y a des luttes politiques pour s'accaparer la tête de cet ensemble fantasmatique: entre autres, l'Egypte, l'Arabie Saoudite, ou encore la Turquie ont essayé à de multiples reprises de se poser comme des meneurs. Le conflit Israëlo-Palestinien est une illustration parfaite de la désunion de ces croyants, alors qu'il était censé être un élément fédérateur emblématique, propre à dépasser tous les clivages: plus aucun pays du monde musulman méditerranéen ne veut partir en guerre contre Israël. Et en dehors des cercles étatiques, il existe plusieurs organisations tentant de fédérer autour d'elles les musulmans, et qui donc s'opposent entre-elles dans la conquête de cette suprématie: frères musulmans, salafistes...

Entendons nous bien: je me fiche de la religion de la personne qui est en face de moi; je ne veux pas le savoir. Je ne veux pas la considérer d'abord et avant tout comme étant de telle ou telle religion, mais comme un citoyen comme les autres. Porter un habit religieux dans l'espace public est donc une première violence, car c'est obliger les autres à connaître la religion de la personne qui la porte, avant même de connaître cette personne. Cela revient à partitionner, communautariser, la population en fonction du critère religieux: absurde, et surtout anti-républicain! De plus, c'est un message de mépris envers la culture français, dont l'une des spécificités bien connue est la laïcité. C'est dire en substance, « je n'ai aucun respect pour ta culture, j'ai envie de porter un vêtement religieux en public, et je le porte, même si c'est contraire aux us de ton pays. Je m'impose à toi. »; c'est un manque flagrant de savoir-vivre, de politesse, et c'est une marque claire d'impérialisme. Je ne transige pas sur les principes, et la laïcité en est un.
Par ailleurs, j'ai en horreur les gens qui veulent à toute force que je pense comme eux. Que des gens aient telle ou telle croyance, soit. Si ça les rend heureux, tant mieux pour eux. Mais qu'ils n'essayent pas d'obliger les autres à avoir la même. J'ai le prosélytisme religieux en horreur. La spiritualité religieuse est une chose intime à l'extrême, c'est un rapport personnel au divin, à la transcendance, à l'immanence. Qu'importe si mon voisin est de la même religion que moi? Ce genre de considération est pour moi ridicule au possible. Ce n'est pas parce que mon voisin pense comme moi, que j'ai raison, et ce n'est pas parce que mon voisin ne pense pas comme moi, que j'ai tort. Mon voisin a le droit de vivre par devers-lui sa religion ou son absence de religion comme il l'entend (dans les limites de la loi et des usages locaux). Nous avons le devoir de nous imposer à nous-même la discrétion pour ne rien imposer à l'autre qui pourrait l'indisposer. Pour ainsi rendre le vivre-ensemble possible.

Répondre

CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage.
Image CAPTCHA
Enter the characters shown in the image.