Répondre au commentaire

signes extérieurs d'une religion qui devrait être intériorisée

Vous avez parfaitement raison.
Un jour, dans un super-marché je me suis trouvée à côté d'une jeune femme entièrement vêtue de noir ne laissant apparaître que sa figure.
J'ai commencé par lui dire "oh! que vous êtes jolie" Elle en a rosi de plaisir. Dans la foulée je lui ait dit : "Je ne pense absolument pas ce que je vous dis, je trouve au contraire que vous avez tort de vous habiller comme cela. Elle m'a expliqué qu'elle était française de souche, récemment convertie; qu'elle avait son bac !! comme si c'était le signe d'une grande intelligence. Lorsque je lui ai demandé pourquoi elle mettait ce vêtement, elle m'a répondu : "parce-que je suis croyante".
J'ai rétorqué "En quoi cela me regarde-t-il, nous n'avons pas à mettre un vêtement qui permet de déterminer de quelle religion nous sommes."
Et j'ai ajouté "je suis tout à fait choquée par votre apparence". Alors là, tout son univers a été bousculé. "Choquée! ça alors !" Jamais elle n'avait entendu pareil argument. Elle a essayé de me faire admettre qu'elle s'habillait ainsi par pudeur, alors que lui ai demandé qu'elle me dise en quoi je pouvais être impudique dans mes vêtements. Naturellement, elle n'a rien pu répondre. J'avais en poche le texte qu' Elisabeth Badinter avait fait paraître dans le Nouvel Obs " Adresse à celles qui portent volontairement la burqa" et j'ai réussi à le lui faire accepter pour qu'elle le lise à tête reposée. Je ne connais pas la suite de cette histoire car je ne l'ai jamais revue et d'ailleurs je ne la reconnaîtrais pas, mais j'étais assez fière de moi.

Répondre

CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage.
Image CAPTCHA
Enter the characters shown in the image.