Prière en pleine rue: la laïcité remise en cause à Paris dans le 18ème (MàJ dans le 11ème aussi)

Mise à jour: dans le 11ème aussi!

Le premier reportage commence à 14h11 le vendredi 11 décembre 2009 au croisement de la rue de la Goutte d’Or et du boulevard Barbès. On peut constater que des gens occupent l'espace publique pour prier et exercent un véritable contrôle de ce territoire, y imposant leurs règles, au mépris de la laïcité.

Le second montre une occupation de la rue Morand dans le 11ème arrondissement de Paris, le 24 avril 2011.

*

Cette vidéo montre comment les pouvoirs publics ont laissé s'installer en toute impunité des pratiques illégales et diamétralement opposées à notre culture. Refusant d'utiliser son pouvoir régalien, l'État français se fait ainsi déposséder d'une partie du territoire français: on peut constater dans ce reportage que les organisateurs (et les participants) de cette occupation du territoire ne reconnaissent manifestement pas la légitimité du Droit et de la Loi; ces gens-là leurs préfèrent clairement la loi du plus fort. Par ailleurs, l'abdication des pouvoirs (?) publics devant le rapport de force engagé amène ces personnes a tout naturellement considérer que cette privatisation de l'espace public est complètement naturelle (qui ne dit mot consent), d'où les paroles a priori surréalistes qui sont proférées.

La future mosquée mentionnée dans la vidéo aura un coût de 22 millions d'euros, payés par les contribuables parisiens.
La politique des petits pas de Jean Monnet a fait ses preuves quant à sa capacité à déposséder le peuple souverain du pouvoir; les islamistes ont bien retenu la leçon. Ils ne s'arrêteront pas tout seul.

Nouveau reportage le 22 avril 2002, cette fois-ci dans le 11ème arrondissement de Paris ( près de la mosquée Omar, au croisement des rues Jean-Pierre Timbaud et Morand, dans laquelle officie monsieur Mohamed Hammami, lié au Tabligh). On peut y voir une fois de plus une rue obstruée, des tapis disposés sur la route, et on peut entendre un prêche (pas en français):

Commentaires

Options d'affichage des commentaires

Sélectionnez la méthode d'affichage des commentaires que vous préférez, puis cliquez sur « Enregistrer les paramètres » pour activer vos changements.

Et alors ? On est chez nous!

Et alors ?

 

On est chez nous!

Ma petite contribution

Bonsoir,

J'ai regardé avec beaucoup d'attention votre vidéo sur le site Fdesouche. Toutes mes félicitations. Il semble que nous nous intéressons à la question de l'islamisation dans le même quartier (photos publiées sous un de mes nombreux pseudos) :

http://ripostelaique.com/300-musulmans-prient-illegalement.html

http://ripostelaique.com/Des-prieres-musulmanes-dans-d.html

Sur le second lien, vous verrez que la rue Morand (mosquée Omar ibn Khattab) n'est pas la seule touchée, à 150 mètres de là, impasse Questre, c'est la même chose. On m'a signalé aussi le cas de la rue Godefroy Cavaignac dans le même arrondissement, mais je n'ai pas encore eu l'occasion de m'y rendre ... peut-être aurez-vous l'occasion de le faire avant moi !? Bref, trois sites dans le seul XIe arrondissement !

Aussi, vous verrez sur le second lien que j'ai accordé une certaine attention à l'arrivée des fidèles et pour cause. Je me suis rendu compte que les premiers croyants se mettent à genoux devant l'entrée de la mosquée et à travers la rue Morand, avant que le gros des fidèles n'arrivent. Ils se disposent donc en "L" et c'est à partir de ce moment que les nouveaux arrivant occupent en masse la rue. Mes photos l'illustrent mal, hélas (repéré, on me menaçait ...) Comment expliquer cette pratique ?

Les textes musulmans évoquent le péché du pied, notamment dans deux sourates particulièrement appropriées, puisque sa'plliquant aux prières de Al-Joumou'a :

Hadith de Abdou I-Lah Ibnou Bisr "Un homme est venu en enjambant les gens un jour de vendredi alors que le Prophète faisait le discoursLe Messager de Allah dit : "Assieds-toi, tu as fais du tort""

Aussi, il est interdit de passer devant la personne qui fait la prière lorsque les conditions de la délimitation de l'espace devant elle (as-soutrah) sont réunies. Ces conditions sont que as-soutrah soit élevée de deux tiers de coudée ou plus et qu'elle soit à trois coudées de lui ou moins. Il est néanmoins précisé qu'enjamber les gens pour combler un espace libre qu'on a aperçu est permis en évitant de faire du tort.

Bref, ces prières sont organisées de telle manière que les premiers bloquent les suivants. Impossible de les enjamber sans commetre un péché gravissime !

Si vous le souhaitez, vous pouvez me contacter par message privé sur le forum de Fdesouche (mon pseudo y est Camulogenos)


recadrage

Le sujet étant la laïcité et non le droit de filmer, tout message hors-sujet sera supprimé.

Publier un nouveau commentaire

CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage.
Image CAPTCHA
Enter the characters shown in the image.