Théâtre de rue anti-islamique

Le présent reportage montre une pièce de théâtre. L'objectif des citoyens qui ont monté cette pièce était de montrer l'islamisation de la France à une population a priori peu sensibilisée à ce problème.

*

Ils ont donc réalisé une pièce de théâtre et l'ont présenté en plein air aux quidams présents au marché de la place Monge (dans le 5ème arrondissement de Paris) le dimanche 14 novembre 2010.
Pour réaliser cette critique acerbe, et réveiller les consciences de Français abreuvés par la propagande des médias de masse, ils ont présenté, sous une forme parodique et humoristique, des islamistes, musulmans prosélytes, tentant de rassurer le badaud et de le convaincre de l'attrait de leur religion avec force argumentaires, témoignage (d'un converti) et femmes voilées. Sur ce dernier point, il est d'ailleurs intéressant de savoir que les voiles utilisés ne sont pas des costumes mais de vrais voiles achetés dans une boutique, en France (ou quand la fiction rejoint la réalité).

Pari réussi à mon avis pour la troupe d'amateurs: certains promeneurs furent touchés, choqués qu'ils étaient de cet appel à la charia (appel parodique, mais pris _et à prendre_ au sérieux). Il faut dire que le travail était bien fait: des textes travaillés, oscillants sans cesse entre le sérieux et le ridicule, et une représentation à l'avenant. Cerises sur le gâteau: ils avaient poussé le soucis du détail jusqu'à parader dans tout le marché avant le spectacle avec une pancarte «Islam est la solution finale/ ISLAM Religion d’ Amour de Paix et de Tolérance», tout en accompagnant la représentation d'un tract, que j'ai d'ailleurs participé à distribuer.

Je salue donc ces Français moyens, simples citoyens, ayant décidés d'agir politiquement (hors de tout parti ou association) pour la France et sa culture. Je souhaite également mettre tout particulièrement en exergue la pertinence de leur démarche consistant à aller au devant de citoyens ni franchement hostiles, ni forcément acquis à leur cause, plutôt que de faire de l'entre-soit, démarche vite stérile que l'on voit pourtant fleurir: les réunions publiques et autres colloques sur l'islam/la laïcité flatte l'égo des organisateurs et des invités, mais au final ne changent rien.
Ils n'en sont pas à leur coup d'essai et ils recommenceront, merci à eux.

lien direct: http://www.dailymotion.com/video/xfs083_theatre-de-rue-dans-le-5eme-arr-...

Le tract (distribué au format A5):

Tract

Commentaires

Options d'affichage des commentaires

Sélectionnez la méthode d'affichage des commentaires que vous préférez, puis cliquez sur « Enregistrer les paramètres » pour activer vos changements.

Salutations

Hélas,vos interventions visant à diaboliser l'Islam n'ont d'effets que sur les incrédules qui ont les yeux rivés vers les médias de masse.
"Porter un habit religieux dans l'espace public est donc une première violence, car c'est obliger les autres à connaître la religion de la personne qui la porte, avant même de connaître cette personne." -> Ça ne pose pas du tout de problème lorsque ce sont les juifs et les chrétiens qui portent leurs vêtements religieux. D'ailleurs, la République agonise avec toute les règles de droit non respectées, ce n'est qu'une diversion : pointer du doigt "le méchant" et agir comme bon leur semble lorsque les regards sont tournés vers l'appât. En tout cas, pour un site "d'informations alternatives", vos sujets traités sont un ensemble de subjectivité et d'archaïsme.
Beaucoup d'ennemis de l'Islam finissent par se convertir en recherchant les fondamentaux et non les pratiquants car juger une religion sur ses adeptes n'est pas juste car dans toute religion, l'innovation et le regroupement sectaire fait rage : la Vérité se trouve à la source et la miséricorde de Notre Seigneur guide les personnes sincères.
Exemple concret : Daniel Streach, membre de l’ UDC ,parti qui s'est fait connaitre lors de la campagne anti-minarets en Suisse a témoigné sa foi en l'Islam.
J'espère sincèrement que certaines personnes pourront suivre son exemple et trouver un vrai but dans la vie car nombreux sont ceux qui critiquent l'Islam mais combien parmi eux ont lu le Coran ? A méditez ...

Que la Paix soit sur vous, frères et sœurs de l'Humanité.

Bien le bonjour

1) Je ne cherche pas à diaboliser l'islam, les islamistes sont bien meilleurs que moi dans ce domaine.
2) Si nos interventions (je ne suis pas seul, comme vous avez pu le constater sur la vidéo) ont de l'effet sur les incrédules qui ont les yeux rivés vers les médias de masse, tant mieux, nous avons réussi notre pari; je ne dirais donc pas "hélas", mais "Génial ...". Ceux qui n'ont pas les yeux rivés vers les médias de masse n'ont pas besoin de nous depuis bien longtemps.
3) L'ostentation religieuse me pose également un problème lorsque ce sont des juifs ou des chrétiens qui s'affichent, ou tout autre adepte de quelque religion/courant philosophique, etc, que ce soit. C'est le concept de la laïcité, cela concerne toutes les religions.
4)Mes sujets sont subjectifs, comme tout sujet. Je ne prétends en aucune manière être neutre, j'annonce la couleur dès la page d'accueil, je ne suis pas objectif (d'ailleurs personne ne l'est), et je donne clairement mon orientation politique et idéologique. Si les sujets que je traite ne vous plaisent pas, ne lisez pas les articles (qui ont je l'espère des titres suffisamment explicites).
5) Je me fiche éperdument que telle ou telle religion ait plus ou moins d'adeptes. Je trouve juste particulièrement puéril de s'enorgueillir d'être beaucoup à être de la même religion ("ouais t'as vu, dans ma religion, il y a plus de monde que dans la tienne": super, quelle spiritualité!). Par contre il m'importe que tous les habitants sur le sol français respectent la laïcité.
6) Quelqu'un m'a raconté qu'ayant lu le coran et l'ayant dit à des musulmans avec lesquels il débattait s'était entendu répondre: "Un croisé (sic) qui a lu le coran, c'est dangereux". A méditez ...

Bravo, continuez à faire

Bravo, continuez à faire comprendre que l'islamisation est un réel danger pour notre France.

Merci pour cet encouragement!

On va continuer, et j'en témoignerai.

Vous mettez tout les

Vous mettez tout les musulmans dans le même paquet ?

paquet

Non, ce ne serait pas intellectuellement rigoureux. Le pan-islamisme n'a jamais fonctionné, ce qui démontre bien que les mahométans ne forment pas un ensemble homogène, mais bien un agrégat de groupes, souvent rivaux d'ailleurs. Il faut bien voir qu'il y a des luttes politiques pour s'accaparer la tête de cet ensemble fantasmatique: entre autres, l'Egypte, l'Arabie Saoudite, ou encore la Turquie ont essayé à de multiples reprises de se poser comme des meneurs. Le conflit Israëlo-Palestinien est une illustration parfaite de la désunion de ces croyants, alors qu'il était censé être un élément fédérateur emblématique, propre à dépasser tous les clivages: plus aucun pays du monde musulman méditerranéen ne veut partir en guerre contre Israël. Et en dehors des cercles étatiques, il existe plusieurs organisations tentant de fédérer autour d'elles les musulmans, et qui donc s'opposent entre-elles dans la conquête de cette suprématie: frères musulmans, salafistes...

Entendons nous bien: je me fiche de la religion de la personne qui est en face de moi; je ne veux pas le savoir. Je ne veux pas la considérer d'abord et avant tout comme étant de telle ou telle religion, mais comme un citoyen comme les autres. Porter un habit religieux dans l'espace public est donc une première violence, car c'est obliger les autres à connaître la religion de la personne qui la porte, avant même de connaître cette personne. Cela revient à partitionner, communautariser, la population en fonction du critère religieux: absurde, et surtout anti-républicain! De plus, c'est un message de mépris envers la culture français, dont l'une des spécificités bien connue est la laïcité. C'est dire en substance, « je n'ai aucun respect pour ta culture, j'ai envie de porter un vêtement religieux en public, et je le porte, même si c'est contraire aux us de ton pays. Je m'impose à toi. »; c'est un manque flagrant de savoir-vivre, de politesse, et c'est une marque claire d'impérialisme. Je ne transige pas sur les principes, et la laïcité en est un.
Par ailleurs, j'ai en horreur les gens qui veulent à toute force que je pense comme eux. Que des gens aient telle ou telle croyance, soit. Si ça les rend heureux, tant mieux pour eux. Mais qu'ils n'essayent pas d'obliger les autres à avoir la même. J'ai le prosélytisme religieux en horreur. La spiritualité religieuse est une chose intime à l'extrême, c'est un rapport personnel au divin, à la transcendance, à l'immanence. Qu'importe si mon voisin est de la même religion que moi? Ce genre de considération est pour moi ridicule au possible. Ce n'est pas parce que mon voisin pense comme moi, que j'ai raison, et ce n'est pas parce que mon voisin ne pense pas comme moi, que j'ai tort. Mon voisin a le droit de vivre par devers-lui sa religion ou son absence de religion comme il l'entend (dans les limites de la loi et des usages locaux). Nous avons le devoir de nous imposer à nous-même la discrétion pour ne rien imposer à l'autre qui pourrait l'indisposer. Pour ainsi rendre le vivre-ensemble possible.

signes extérieurs d'une religion qui devrait être intériorisée

Vous avez parfaitement raison.
Un jour, dans un super-marché je me suis trouvée à côté d'une jeune femme entièrement vêtue de noir ne laissant apparaître que sa figure.
J'ai commencé par lui dire "oh! que vous êtes jolie" Elle en a rosi de plaisir. Dans la foulée je lui ait dit : "Je ne pense absolument pas ce que je vous dis, je trouve au contraire que vous avez tort de vous habiller comme cela. Elle m'a expliqué qu'elle était française de souche, récemment convertie; qu'elle avait son bac !! comme si c'était le signe d'une grande intelligence. Lorsque je lui ai demandé pourquoi elle mettait ce vêtement, elle m'a répondu : "parce-que je suis croyante".
J'ai rétorqué "En quoi cela me regarde-t-il, nous n'avons pas à mettre un vêtement qui permet de déterminer de quelle religion nous sommes."
Et j'ai ajouté "je suis tout à fait choquée par votre apparence". Alors là, tout son univers a été bousculé. "Choquée! ça alors !" Jamais elle n'avait entendu pareil argument. Elle a essayé de me faire admettre qu'elle s'habillait ainsi par pudeur, alors que lui ai demandé qu'elle me dise en quoi je pouvais être impudique dans mes vêtements. Naturellement, elle n'a rien pu répondre. J'avais en poche le texte qu' Elisabeth Badinter avait fait paraître dans le Nouvel Obs " Adresse à celles qui portent volontairement la burqa" et j'ai réussi à le lui faire accepter pour qu'elle le lise à tête reposée. Je ne connais pas la suite de cette histoire car je ne l'ai jamais revue et d'ailleurs je ne la reconnaîtrais pas, mais j'étais assez fière de moi.

Publier un nouveau commentaire

CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage.
Image CAPTCHA
Enter the characters shown in the image.