Manifestation d'asiatiques contre l'insécurité

Reportage effectué le dimanche 19 juin 2011, durant la manifestation d'asiatiques protestants contre la violence qu'ils subissent. J'ai recueilli des témoignages de manifestants pour en savoir plus sur eux,  leur état d'esprit, leurs motivations. Ce reportage en deux parties est suivi de quelques extraits de la première manifestation du genre, qui a eu lieu en 2010 pour la même raison.

Dans cette première partie, on peut constater la très forte mobilisation d'une population extrêmement homogène (des Chinois, quasi-exclusivement, et pas seulement de Belleville _un quartier de Paris_ mais aussi de la Courneuve, d'Aubervillers...). Les organisateurs avaient clairement décidé de s'adresser aux «autorités» françaises, aux élus, dont ils ont dénoncé explicitement l'absence à leurs côtés (notamment, pour l'anecdote, Anh Dao Traxel, fille adoptive de Jacques Chirac). Les manifestants, très nombreux, étaient, eux, surtout là pour signifier plus prosaïquement leur exaspération et leur souffrance, par leur présence. Cette population vit dans un communautarisme extrême, en quasi-autarcie, ce qui la rend par là même particulièrement vulnérable à n'importe quelle agression, vu son inadaptation à la société française.

Voici quelques-uns des slogans qui y ont été prononcés:
Cessez la violence!
Vivons ensemble, vivons en sécurité!
Liberté, oui! Égalité, oui! Fraternité, oui! Mais aussi ... la sécurité!
À noter que la plupart des manifestants, non francophones, se contentaient de répéter les slogans des organisateurs sans rien y comprendre. D'ailleurs, à plusieurs reprises les organisateurs ont donné leurs instructions en chinois, et de la musique traditionnelle chinoise a été diffusée (une musique associée à Wong-Fei Hong, un héros chinois).

En outre, il ne m'a pas été possible d'interroger des organisateurs, ceux-ci ayant un porte-parole ne s'adressant qu'à des médias officiels (intéressant, significatif, et  désespérant: les Chinois et la communication...).

http://www.dailymotion.com/video/xk82ok_manifestation-d-asiatiques-a-paris-2011-1-2_news

 

Dans cette seconde partie, les différents témoignages désignent explicitement les agresseurs comme étant de jeunes noirs et arabes. La société dans laquelle ils vivent est clairement communautarisée, divisée par races. En résumé, cette manifestation, ce sont des jaunes qui demandent aux blancs de les protéger de noirs et d'arabes. Dans un quartier, Belleville, aussi cosmopolite que segmenté, le vivre-ensemble n'existe pas. Le discours sur la diversité se révèle bel et bien être une fois de plus une gigantesque arnaque: dans la réalité on ne constate qu'un communautarisme augmentant les tensions entre personnes qui ne se comprennent pas et ne veulent (ni ne peuvent) pas se mélanger. Contrairement à ce que prétend la propagande, il n'y a pas ouverture vers l'autre, mais repli sur soit. Le «respect des différences" radicalise les tensions, et finalement le «vivre-à-côté» a remplacé le «vivre-ensemble». Il ne fait pas bon vivre à Belleville.

Dans ce contexte, il est normal que la Loi, seule protection des faibles (à la loi du plus fort) et explicitation de règles communes émanant de la communauté nationale, ne soit plus respectée, que l'État ne se donne plus les moyen de la faire respecter (puisque c'est lui qui a poussé, depuis des dizaines d'années via les différentes politiques mises en oeuvre, au communautarisme). En effet, il est contre-productif de faire valoir des règles communes quand on a décidé de casser la communauté nationale (d'une France gaulliène, «indivisible»):
http://www.dailymotion.com/video/xkbk9h_manifestation-d-asiatiques-a-paris-2011-2-2_news

 

tract de la manifestation (recto + verso):

sécurité-chinois-2011recto.jpg

-

sécurité-chinois-2011verso.jpg 

--

Petit bonus, ce reportage effectué pour la première manifestation du genre (le 20 juin 2010, soit quasiment un an jour pour jour avant la seconde), qui était dans toutes les mémoires pour la manifestation en 2011. Elle était historique, comme première expression de masse d'un communauté auparavant politiquement passive. On peut déjà y constater l'absence d'assimilation des cette population, avec ses slogans et écrits dans sa langue, le chinois (et merci à la personne qui a collecté ces informations et m'a autorisé à les publier):
http://www.dailymotion.com/video/xk80m8_manifestation-d-asiatiques-a-paris-2010_news

 

Commentaires

Publier un nouveau commentaire

CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage.
Image CAPTCHA
Enter the characters shown in the image.